Des scientifiques demandent au CROUS de Versailles un choix végétal quotidien au resto U

Face à l’urgence climatique, des climatologues, physiciens et biologistes appellent à végétaliser une partie des 4 millions de repas servis annuellement dans le 78, 91, 92 et 95.

Alexandre Aumis, le directeur du CROUS de Versailles, va-t-il faire sa part face à l’urgence climatique ? C’est pour rappeler le CROUS à ses responsabilités que des scientifiques du climat et de l’environnement s’adressent à lui dans une lettre ouverte. Ils y demandent de mettre en place un choix végétal complet (entrée, plat, dessert) dans chacun des 67 restaurants et cafétérias.

L’alimentation végétale est de loin plus respectueuse de l’environnement. Des dizaines de milliers de scientifiques, l’ONU ou encore le GIEC indiquent qu’une transition vers une alimentation plus végétale est nécessaire. Une étude parue dans Science a indiqué que choisir par exemple des currys de lentilles ou des chili con soja plutôt qu’un steak ou un gratin dauphinois permettait de réduire jusqu’à 73 % des émissions de gaz à effet de serre individuelles alimentaires.

« J’encourage le CROUS à proposer une offre végétale, équilibrée et gustative, chaque jour » déclare la climatologue Valérie Masson-Delmotte, co-présidente du groupe de travail du GIEC (Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) et signataire de la lettre. « Cela donnera à chacun la possibilité d’agir au quotidien en choisissant une alimentation qui réduit les émissions de gaz à effet de serre et la pression sur l’utilisation des terres ».

Au RU Paul Appell de Strasbourg où un menu « 100 % végétal » a été créé avec succès, un quart des convives le choisissent en moyenne. Le CROUS de Versailles – 4 millions de repas annuels – est donc en capacité de servir 1 million de menus respectueux de l’environnement ! D’ailleurs, une étude MIS/L214 et Assiettes Végétales réalisée cette année auprès de 500 étudiants a montré que 88 % sont favorables à une alternative végétale au resto U.

En écoutant la voix des scientifiques de ses universités, ainsi que celles des étudiants désireux d’y trouver une alimentation qui leur convient, le CROUS de Versailles montrerait l’exemple à suivre en matière de transition alimentaire. Il permettrait également aux convives de découvrir les nombreuses saveurs de la cuisine végétale, et d’agir efficacement pour la santé publique en augmentant la consommation de légumineuses, de céréales complètes et de fruits et légumes, comme le recommande l’ANSES.

Laisser un commentaire